Paroles de coach : Mehdi MATTAOUI – AAS Sarcelles

Mehdi MATTAOUI, l’entraîneur U19 R1 à l’AAS Sarcelles, a cette capacité à servir les autres comme un puits sans fond. Il fait parti de ces hommes qui ajoutent sans compter un trait de qualité au football amateur. On le reconnaîtra à travers cette citation: « Une saison avec un titre et une montée au final n’est pas un sprint, mais une course de fond ». A méditer !

Pouvez-vous nous parler de votre parcours en quelques mots ? Bonjour à tous. Éducateur depuis plus de 11 ans, j’entame ma 12ème saison. J’ai fait mes premiers pas au FCM Garges, club où j’ai énormément appris et où j’ai suivi tout mon cursus de formation, jusqu’au Brevet d’Entraîneur de Football (BEF), obtenu en 2013. J’ai notamment entraîné dans toutes les catégories de U10 à U17. Désormais, je pratique ma passion avec l’AAS Sarcelles, où mon intégration s’est faite naturellement, grâce au Directeur Technique, Mohamed Coulibaly, qui a su me faire confiance et me donner certaines responsabilités, mais aussi grâce aux anciens éducateurs qui ont su m’accueillir et me mettre sur la bonne voie. Cela paraît peut-être anodin, mais c’est vital quand vous arrivez dans un nouvel environnement.

Comment vit-on une année comme la saison 2016/2017 avec la montée de son équipe ? Tout simplement comme chaque saison ; au départ, avec mes méthodes de travail, mes principes et les valeurs que j’inculque au groupe. Et quand tout s’accélère, il faut maintenir le rythme avec rigueur et exigence, situation que j’avais déjà vécue auparavant, donc forcément avec moins de difficultés. Une saison avec un titre et une montée au final n’est pas un sprint, mais une course de fond.

Comment s’est déroulé votre recrutement durant l’intersaison ? Avec l’émergence qu’a eu notre catégorie U19 sur ces deux dernières saisons (deux montées consécutives), cela nous a rendu la tâche plus simple. Désormais, certains bons voir très bons joueurs veulent nous rejoindre. Mais la priorité reste le travail de génération qui est fait en interne à l’AAS Sarcelles, grâce aux nombreux éducateurs de qualité que possède le club. Voilà notre vrai recrutement.

Quels sont vos objectifs pour cette nouvelle saison avec votre équipe ? Nous n’avons pas d’objectif particulier. Il ne faut pas oublier que nous étions encore en DHR (R3 aujourd’hui) il y a 2 ans. Se stabiliser à ce niveau serait déjà une belle performance pour le club.

 Cette montée vous oblige-t-elle à revoir certaines méthodes ou stratégies ? Sur la gestion de mon groupe, les bases de ma méthode ne changent pas, même si j’essaie d’apporter une amélioration, saison après saison, mais sur l’aspect compétition, il y a beaucoup plus d’éléments à prendre en compte, jusqu’au moindre détail. Nous sommes dans l’apprentissage de cette division.

En quoi consiste votre mission d’éducateur des R1 à l’AAS Sarcelles ?Tout simplement  à continuer le travail d’évolution individuelle de chaque joueur du groupe, mais aussi préparer les U19 au monde Seniors, transition souvent la plus difficile dans la carrière d’un jeune joueur, le tout lié au travail collectif qui est essentiel.

Quelles sont les qualités requises d’un éducateur afin de mener à bien sa mission ? Selon moi, la RIGUEUR est essentielle pour pouvoir durer et maintenir un objectif sur une, voir plusieurs saisons, mais aussi savoir S’ADAPTER. Aujourd’hui, le football amateur est tellement riche et fait de différents contextes que sont : le public, l’environnement, les dirigeants, les installations… Il faut être capable de pouvoir fonctionner avec tout cela ; c’est une force, mais bien sûr tout en gardant ses principes et ses valeurs.

Le métier d’éducateur est-ce une vocation ?  Je ne sais pas si on peut appeler ça un métier, malgré qu’on se doit d’être professionnel dans le monde amateur, mais une vocation oui certainement. Je suis de ceux qui pensent qu’être éducateur ou entraîneur n’est pas destiné à tout le monde.

Vous êtes membre de la commission technique au sein du District. En quoi consiste votre mission ? Effectivement, j’entame ma 5ème saison au sein de la commission technique. Le plus souvent, j’interviens sur les formations des éducateurs et fais partie des jurys de certification. Auparavant, j’ai également pu m’occuper des détections et sélections des équipes jeunes du Val-d’Oise, un poste vraiment enrichissant à tous les niveaux.

Avez-vous un adage ou une citation pour encourager vos jeunes ? Pas forcément. Ce genre de citations ou autres me viennent à l’esprit et sont transmises à l’instinct pendant certaines causeries. Je suis persuadé que c’est à ce moment précis qu’elles sont le plus efficaces.

Par Claude PETROLESI

Articles les plus lus dans cette catégorie