« Ne pas se prendre pour quelqu’un d’autre ! »

Anis Kafi, 24 ans cet été et tout juste licencié d’Histoire, débute dans le monde professionnel dans un aéroport comme Agent d’escale Commercial.
 
 Depuis combien de temps arbitres-tu ?
J’arbitre depuis 2012 , cela va faire bientôt 6 ans (ndlr : en mars prochain), je n’ai pas vu passer ces saisons…
 
 Tu as donc pas mal de souvenirs ?

J’en ai plusieurs, comme les différents matchs de Gambardella que j’ai fait, ou encore le match de U16 entre l’Entente SSG et le PSG. Mais pour le moment mon plus grand temps fort reste la finale en 2013 des Jeux du Val-d’Oise U17 que j’ai arbitré entre Garges et Soisy. Avec surtout la haie d’honneur que les deux équipes nous ont fait au moment de la remise de notre trophée, c’était magnifique pour moi.

 Quels sont tes objectifs ?
Mes objectifs sont multiples, au niveau du Val-d’Oise, arbitrer des matchs de Départemental 1 et au niveau de la ligue, arbitrer en Régional 2, voire plus haut. Mais pour cela on verra dans le futur. « step by step  » comme on dit.
  
Qu’est-ce qui caractérise ton arbitrage ?
Ma psychologie avec les joueurs, je leur dis avant le match qu’ils peuvent venir me questionner sur un coup de sifflet qu’ils ne comprennent pas mais pas systématiquement. Cela leur permet de ne pas les laisser dans l’indifférence et moi de comprendre pourquoi ils réagissent comme cela. Mais en même temps je reste ferme.  
Sur un terrain ou hors du terrain, je n’ai jamais eu peur.
 
 Pourquoi un tel fossé entre les joueurs et les arbitres ?
A mon avis, ce fossé c’est surtout nous les arbitres qui le créons. Peu d’arbitres dialogue et c’est dommage. Il faut comprendre le joueur, parler, communiquer avec lui sans tomber dans le social. Et après bien évident il y a le niveau de l’arbitre, un arbitre qui accumule les erreurs, à coté de son « sujet », agrandit le fossé.
 
Quels conseils donnerais-tu à un jeune arbitre ?
Pour moi un arbitre doit être respectueux, sérieux, droit, ne pas se prendre pour un autre, nous sommes un chaînon du bon déroulement du match pas un être « supérieur » qui fait sa loi.
 
Merci Anis
Par Emmanuel Boisdenghien

Articles les plus lus dans cette catégorie