Le foot féminin prend son envol

Publié le 13/02/2019

Du beau monde au  colloque « L’Envol du Football Féminin – Enjeux et perspectives », qui s’est déroulé à Taverny le samedi 9 févier 2019. Sujet ô combien précieux  à quelques mois de la Coupe du Monde Féminine 2019 FIFA.

Organisé au Théâtre Madeleine-Renaud à Taverny et en préambule de l’événement phare qui prendra ses terres en France dès le mois de juin, ce magnifique écrin consenti gracieusement par la mairie de Taverny a été le « théâtre » de ce Colloque.

Co-organisé par le District du Val-d’Oise de Football et l’Amicale des Éducateurs de Football du Val-d’Oise, sous la tutelle de leurs présidents respectifs, Claude Delforge et Bruno Berrezaie, cette grande matinée du 9 février, teintée de football féminin,  avait pour objectif de dresser un état des lieux du rôle de joueuses, d’entraîneurs, de dirigeantes, d’encadrantes… en répertoriant les vrais accélérateurs de développement et en décelant de nouvelles pistes de réflexion. 

Avant d’entrer dans  le vif du sujet, nous souhaitons tout d’abord remercier les nombreux invités et participants. Pas moins de 220 personnes ont pris place dans des fauteuils confortables, comblés par la profondeur et la qualité des débats.

L’auditoire était composé d’élus, de dirigeants, représentants de clubs sportifs joueurs et joueuses.

Parmi les nombreux présents on pouvait notamment distinguer  François Charrasse (Président du District des Hauts-de-Seine), Jean-Pierre Meurillon (Président du District des Yvelines), Jean-Marie Lawniczak (Président de l’AEF nationale), Christian Pornin (Président AEF 92), Daniel LOUIS (Président AEF 77), Jacky  Vivien (représentant AEF 91) et Manuela Bastos (Vice-Présidente du CDOS),Pourquoi vous êtes-vous levés ce matin? Incontestablement pour « L’Envol du Football Féminin »  et les enjeux en valaient bien la chandelle.

L’AEF et le DVOF avaient frappé très fort en souhaitant mettre en exergue dans un colloque un sujet tout aussi préoccupant que passionnant.

Florence Portelli, maire de Taverny

Animé et rythmé par une chef d’orchestre hors pair, la journaliste sportive Carine Galli, l’événement prenait tout son envol par l’ouverture de Claude Delforge et Bruno Berrezaie. Peu avant de lancer  les débats,  Florence Portelli, maire de Taverny, suivie de Laetitia Boisseau du Conseil départemental du Val-d’Oise et Bruno Fouchet, Président Délégué à la Ligue de Paris Ile-de-France de Football ont pris la parole afin d’exprimer tout l’intérêt et l’importance d’un colloque sur le football féminin et, qui plus est, en terre du Val-d’Oise, en exprimant solennellement leur conception et clairvoyance sur ce sujet.

Articulés autour de 4 tables rondes qui se sont succédées, 4 thèmes majeurs étaient au cœur des débats :

1 – Évolution du football féminin amateur au plus haut niveau

2 – Attirer les filles dans les clubs

3 – Fidéliser les filles dans les clubs

4 – Les spécificités du football féminin.

Brigitte Henriques, vice-présidente Déléguée de la FFF

Avec des vidéos en interstice afin d’animer les échanges, successivement Brigitte Henriques, vice-présidente Déléguée de la FFF, Laura Georges, Secrétaire Générale de la FFF, Peggy Provost, internationale, Frédéric Aubert, référent préparation athlétique de l’équipe de France de Football et Maxime Gaspar, masseur-kinésithérapeute de l’équipe de France de Football, Ludivine Floirac de la Commission Technique et Féminine au DVOF, Valérie Caignard du Comité de Direction du DVOF et Valérie Cazenave arbitre et membre de la CDA au DVOF ont évoqué des situations et des points d’amélioration, partagé des expériences,  prodigué des conseils, des recommandations et échangé  avec un public, absorbé par les débats, qui lui aussi soutenait des questions inhérentes au sujet féminin, on peut citer, l’amélioration des infrastructures afin de recevoir des féminines, le rôle des agents auprès des joueuses, les moyens financiers mis à disposition afin de sauvegarder une pratique féminine au sein des clubs, le choix de certains éducateurs d’encadrer des féminines, la carence des gardiens de but…

Laura Georges, Secrétaire Générale de la FFF

Toutes les personnalités nommées ci-dessus ont su rendre les débats passionnants et captivants. Le football amateur a exigence de réponses professionnelles. Et là on a été servi !

Cet événement a également été l’occasion de mettre un coup de projecteur sur le vivier des clubs du Val-d’Oise d’où émergent 8 jeunes joueuses internationales qui ont débuté leur carrière dans notre département, et à la 35 000ème licenciée du département.

Le mot de la fin est revenu aux co-organisateurs Claude Delforge et Bruno Berrezaie qui ont ardemment félicité et remercié tous les acteurs de ces débats et qui ont réussi leur pari en proposant un événement d’envergure porteur d’échos sur notre société.

Le District du Val-d’Oise et l’Amicale des Éducateurs du Val-d’Oise remercient chaleureusement Mme la Maire de Taverny, Florence Portelli et toute son équipe, à qui on associe Mme Catherine Lazaro directrice du Théâtre Madeleine-Renaud et ses régisseurs également.

le vivier des clubs du Val-d’Oise

 

 

Articles les plus lus dans cette catégorie