HORS-JEU : quand le théâtre s’approprie la 11ème loi du jeu 

Publié le 16/06/2022

Des planches de théâtre aux terrains de football

Hier avait lieu la première de « Hors-jeu« , le pari légèrement démoniaque ou hallucinant avec la compagnie de théâtre Amonine et le District du Val-d’Oise de Football. Ou comment le théâtre sort de ses sentiers battus pour atterrir sur un stade de football en mêlant des arbitres du District et des acteurs professionnels dans le cadre d’une «Olympiade Culturelle» de la région IDF.

Des arbitres du DVOF qui font carton plein

Acteurs majeurs ou mineurs des terrains du Département du Val-d’Oise et de la région IDF, chaque weekend, ils ont délaissé leur costume d’homme en noir pour enfiler celui de lumière le temps de 3 représentations en soirée, les 15/16 juin au complexe Nelson Mandela à Sarcelles et le 29 juin au Stade jean Bouin à Taverny.  

« En fait, ma première fois, c’est ma première fois. Ce n’est jamais très facile et surtout cette fois ci parce que je suis arrivé en retard ».

« Merde, il est passé de l’autre côté…, comme si le grand frère d’une famille de brigands devenait flic »

« J’étais joueur de foot, alors bien sûr, autant vous dire que les arbitres… j’pouvais pas les voir en peinture »

Des histoires « délicieuses » comme celle-ci il y en a pléthore. Le temps d’une période dans la surface de réparation, les protagonistes de la pièce déroulent les affres et les extases qui gainent cette fonction exposée, oui on parle bien de fonction. On l’apprendra tout au long de « Hors-Jeu », car si l’arbitrage crée des histoires, ce sont parfois des émotions sans nom comme la joie, la surprise, la peur, la colère, la tristesse et quelquefois le mépris qui bordent les contours de la fonction. Mais je vous rassure le ton emprunté de la pièce est celui de la poésie pour ne pas dire celui de la joliesse et de la délectation. La centaine spectateurs présent se souviendra longtemps des histoires de chacun et des nouvelles paroles associées à la mélodie si percutante de véronique Samson, « Vancouver ». Et que penser de ces nouveaux acteurs tellement investis et dignes héritiers des Robert Wurtz ou Pierluigi Collina ?

Le District remercie le club de Sarcelles A.S.S et ses encadrants qui ont mis disposition en guise de « planche » le terrain Riyad Mahrez situé au cœur du complexe Nelson Mandela et la présence de Mme Moine, représentant le CD95

Le District remercie également la CDA, les arbitres (Shaineze Kaddouri, Abdekader Kaddouri, Mourad Moutadjer, Grégory Chéroux, Zaid Balaadich, Claude Acakpo, Pascal Yalbir, Lilyan Hugon, Carlos Dos Santos et Henry Meintz), Emmanuel Boisdenghien de s’être prêtés au jeu ainsi que l’énergique compagnie Amonine.

Distribution Lou Rousselet – Karim Bouziouane  / Travail corporel  – Lilou Magali Robert / Musique originale – Noé Dollé  – Scénographie – Margot Clavière / Mise en scène – Clea Petrolesi / Régie Georges Hubert

Par Emmanuel Boisdenghien

Articles les plus lus dans cette catégorie